Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 novembre 2010 1 15 /11 /novembre /2010 13:52

 



abdou-moumouni-portrait.jpgQuelques bribes de la biographie et l’œuvre de l’illustre icône disparu.

A une époque où ce qui prime dans tous les sens du terme, n’est pas l’intellect mais le mercantilisme, Abdou Moumouni Dioffo s’est le mérite, l'exemple authentique des vertus intellectuelles.

Rappelons brièvement la vie du Pr Abdou Moumouni Dioffo

«Comment fait-on le parcours de l’école primaire régionale de Zinder, qu’il intégra en 1936 à l’âge de 7 ans, à l’agrégation de physique passée en France en 1956 à 27 ans (En juillet 1956, il devient le premier africain à réussir l’agrégation en Sciences physiques, sous le régime colonial… ). Éléments de réponse à cette question : «à 14 ans, voici un jeune nigérien qui va fréquenter l’Ecole Normale William Ponty de Sebikotane, puis le lycée Van Vollenhoven de Dakar avant de rejoindre les classe préparatoires du lycée Saint Louis à Paris. Dans le contexte de la ville de Paris des années 1950, où la vie intellectuelle est bouillonnante, il est non seulement un très bon étudiant mais aussi un homme ouvert aux débats de son temps autour notamment de figures comme Alioune Diop, l’animateur de Présence Africaine».
Sa dévotion à la physique et le soin religieux qu’il a apporté à déclencher l'éveil de conscience et l'enthousiasme des ses étudiants à poursuivre leurs études dans des branches scientifiques en les marqant à des degrés divers. Il soutient sa thèse d’état à Paris, en 1967. devenu professeur de physique–chimie au lycée national en 1969 et plus tard, Conseiller pédagogique en Sciences physiques dans les CEG du Niger, il engagea des travaux entrepris à l’Office de l’Énergie Solaire (ONERSOL, actuel CNES), devenu Directeur de ce Centre en 1969, après qu’il eût exercé comme chercheur, d’abord au Sénégal puis en Guinée et enfin au Mali, il a créé le Centre d’Énergie Solaire de ce pays, avec l’appui de l’équipe dirigeante RDA du Mali de l’époque, présidé par Modibo Keita.


Jean Rouch, qui a bien connu Abdou Moumouni, le décrit, à l’époque, comme étant ce qu’on appelle un «bûcheur», mais un «bûcheur» qui trouvait néanmoins le temps de militer dans tous les partis pour l’indépendance africaine. «Pour lui, l’engagement politique était une donnée essentielle de sa vie d’étudiant. Et déjà, à cette époque, il se pose la question de savoir en quoi il pourra être utile à son pays, une fois l’indépendance advenue». Toute sa quête est alors tournée vers l’utilisation potentielle de l’énergie solaire avec la construction possible d’un alternateur transformant directement cette énergie en courant alternatif, un grand projet à la mesure de ses rêves mais dont le coût paraissait trop élevé.

Un leitmotiv cher au Professeur Moumouni

 Univ-Niamey.jpgUn credo qui est aujourd’hui de moins en moins présent dans nos contextes, qui consiste à se poser les questions suivantes : en quoi ma science peut-elle être utile à mon pays ? comment puis-je faire fructifier mon savoir ? quelles transformations le contexte de mon pays doit-il subir pour créer les bases de la construction d’un progrès ?

Quand il écrit l’Education en Afrique, son objectif est double: questionner nos politiques éducatives d’une part et réfléchir sur le chaînon manquant entre éducation et développement d’autre part. Il est toujours dans cette logique de progrès, qui à l’époque et dans le contexte d’alors paraît profondément subversive. «Et cette question est toujours d’actualité : pouvons-nous progresser sans un minimum de subversion intellectuelle, sans remettre en cause des idées qui nous promettent un développement ‘clés en main et nos clés en tête’, comme le disait Ki-Zerbo ?».

Dans cette quête et cette logique, il y a fondamentalement une recherche de dignité, mûrie tout au long de ses années d’étudiant. «C’est cette quête et cette logique qui font de Abdou Moumouni Dioffo un digne fils de l'Afrique et donc un dignitaire au sens propre du terme, c’est à dire un homme qui met la dignité au devant de ses actions, comme un bouclier qui le préserve et une marque qui le distingue». Les idéaux du Pr Moumouni, «Cet homme nous apprend qu’il a un triptyque de base que nous devons suivre : être un intellectuel cultivant sa dignité et se voulant éducateur. Il vous appartient de relever ce défi et je ne doute pas que votre choix en est le début».

Un modèle pour nous...

Le Pr ABDOU Moumouni est une icône non seulement pour le Niger dont il est originaire,mais aussi pour toute l'Afrique. Cet homme avait des ambitions non pas pour sa personne mais son pays et que c'est un modèle que nous devrons suivre quelques soient l'activité que nous exerçons, pensons d'abord à l'intérêt général. Je dois remercier le peuple nigérien d'avoir fait que le Pr Abdou Moumouni soit prophète dans son propre pays(l'université de Niamey porte son nom).Ce qui est plus marquant c'est qu'il a mis sa science au service du développement de son peuple. Les intellectuels africains doivent s'en inspirer pour jouer le rôle qui est le leur dans le processus du développement de l'Afrique. Toute l'Afrique entière voudrait connaitre cet homme extraordinaire qu'était le Pr ABDOU Moumouni.Les générations futures pourraient s'en inspirer;

Voila une fierte qui dépasse le cadre Nigérien.
Voila une qualité tant intellectuelle qu'humaine qui fait honore non pas le Niger mais l'Afrique toute entiere.Pr a contribue tant par ses ecrits sur l'education que par ses recherches scientifiques ,a rendre plus positive l'image de l'homme noir.

N'oublions jamais de à célébrer ce distingué ainé africain a chaque fois que l'occasion se présente.

 

Hommage (à titre posthume au Pr Abdou Moumouni Dioffo, disparu le 7 avril 1991. ) de Mohamed Saleh IBNI OUMAR, mathématicien tchadien né à Niamey au Niger quand son père enseignait cette sciences à Haro-Banda.

Partager cet article

commentaires

  • : XibniY : BLOG DE MOHAMED SALEH IBNI OUMAR
  • XibniY : BLOG DE MOHAMED SALEH IBNI OUMAR
  • : Blog dédié à l'Histoire, à la Beauté et à l'Enseignement des Mathématiques. Contact: ioms001@yahoo.fr
  • Contact


PLAQUEIBNI.jpg

"Le Professeur Ibni est un mathématicien tchadien de renom, Ancien Directeur du CNAR (CNRS tchadien), Ancien Recteur et Ancien Ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche, il avait initié plusieurs jumelages avec des Universités Etrangères, au service de l’enseignement des sciences dans son pays et en Afrique plus généralement"

PRIXIBNI.jpg
Candidature au Prix Ibni