Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juillet 2010 6 17 /07 /juillet /2010 23:51

                  decoration-copie-1.jpg

Aline Bonami, Marie-Fran¸coise Roy

 

Ibni a continué, malgré ses lourdes charges administratives et ministérielles, à s’intéresser à la promotion de l’enseignement `a l’université de N’Djamena. L’un des handicaps majeurs de l’université de N’Djamena, qui tentait de se reconstituer après des ann´ees de guerre, était le faible niveau scientifique des enseignants en poste, dont beaucoup étaient à peine titulaires d’une maitrise. Ibni est à l’initiative d’un accord inter-universitaire, passé avec l’universit´e d’Orl´eans en 1991. D’abord limit´e aux math´ematiques puis très rapidement étendu à d’autres disciplines, en association avec l’INSA de Lyon et l’universit´e d’Avignon, la mission confiée aux ´etablissements fran¸cais ´etait de porter progressivement la qualification des enseignants tchadiens au niveau du DEA puis, si possible, de la thèse. Cet accord ´etait un des volants d’un plan pluriannuel d’aide à l’université de N’Djamena beaucoup plus important, lui aussi financé par le gouvernement fran¸cais. Ibni a été beaucoup pour son bon  fonctionnement, à la fois souple et efficace, ce qui lui a valu d’etre parfois cité comme exemple par le Ministère des Affaires Etrangères. Au delà de l’objectif initial de formation de base, Ibni ´etait conscient de la nécessité de permettre aux enseignants tchadiens de s’insérer dans le tissu universitaire international et de nouer des contacts durables avec leurs homologues européens et africains (en particulier au Cameroun voisin). Ces accords ont perduré, et permis à Ibni de venir réguliérement à Orléans, jusqu’en 2007.

 

Ibni a souhaité que ses fils soient `a leur tour étudiants à Orléans. Mohamed Saleh Ibni Oumar a fait ses études de mathématiques jusqu’au DEA au d´epartement de mathématiques d’Orléans, Hicham à la faculté de droit et sciences économiques.

La suite....lire

 

 

Ibni a continué, malgré ses lourdes charges administratives et ministérielles, à s’intéresser à la promotion de l’enseignement `a l’université de N’Djamena. L’un des handicaps majeurs de l’université de N’Djamena, qui tentait de se reconstituer après des ann´ees de guerre, était le faible niveau scientifique des enseignants en poste, dont beaucoup étaient à peine titulaires d’une maitrise. Ibni est à l’initiative d’un accord inter-universitaire, passé avec l’universit´e d’Orl´eans en 1991. D’abord limit´e aux math´ematiques puis très rapidement étendu à d’autres disciplines, en association avec l’INSA de Lyon et l’universit´e d’Avignon, la mission confiée aux ´etablissements fran¸cais ´etait de porter progressivement la qualification des enseignants tchadiens au niveau du DEA puis, si possible, de la thèse. Cet accord ´etait un des volants d’un plan pluriannuel d’aide à l’université de N’Djamena beaucoup plus important, lui aussi financé par le gouvernement fran¸cais. Ibni a été beaucoup pour son bon  fonctionnement, à la fois souple et efficace, ce qui lui a valu d’etre parfois cité comme exemple par le Ministère des Affaires Etrangères. Au delà de l’objectif initial de formation de base, Ibni ´etait conscient de la nécessité de permettre aux enseignants tchadiens de s’insérer dans le tissu universitaire international et de nouer des contacts durables avec leurs homologues européens et africains (en particulier au Cameroun voisin). Ces accords ont perduré, et permis à Ibni de venir réguliérement à Orléans, jusqu’en 2007.

 

Ibni a souhaité que ses fils soient `a leur tour étudiants à Orléans. Mohamed Saleh Ibni Oumar a fait ses études de mathématiques jusqu’au DEA au d´epartement de mathématiques d’Orléans, Hicham à la faculté de droit et sciences économiques.

La suite....lire

 

 

Ibni a continué, malgré ses lourdes charges administratives et ministérielles, à s’intéresser à la promotion de l’enseignement `a l’université de N’Djamena. L’un des handicaps majeurs de l’université de N’Djamena, qui tentait de se reconstituer après des ann´ees de guerre, était le faible niveau scientifique des enseignants en poste, dont beaucoup étaient à peine titulaires d’une maitrise. Ibni est à l’initiative d’un accord inter-universitaire, passé avec l’universit´e d’Orl´eans en 1991. D’abord limit´e aux math´ematiques puis très rapidement étendu à d’autres disciplines, en association avec l’INSA de Lyon et l’universit´e d’Avignon, la mission confiée aux ´etablissements fran¸cais ´etait de porter progressivement la qualification des enseignants tchadiens au niveau du DEA puis, si possible, de la thèse. Cet accord ´etait un des volants d’un plan pluriannuel d’aide à l’université de N’Djamena beaucoup plus important, lui aussi financé par le gouvernement fran¸cais. Ibni a été beaucoup pour son bon  fonctionnement, à la fois souple et efficace, ce qui lui a valu d’etre parfois cité comme exemple par le Ministère des Affaires Etrangères. Au delà de l’objectif initial de formation de base, Ibni ´etait conscient de la nécessité de permettre aux enseignants tchadiens de s’insérer dans le tissu universitaire international et de nouer des contacts durables avec leurs homologues européens et africains (en particulier au Cameroun voisin). Ces accords ont perduré, et permis à Ibni de venir réguliérement à Orléans, jusqu’en 2007.

 

Ibni a souhaité que ses fils soient `a leur tour étudiants à Orléans. Mohamed Saleh Ibni Oumar a fait ses études de mathématiques jusqu’au DEA au d´epartement de mathématiques d’Orléans, Hicham à la faculté de droit et sciences économiques.

La suite....lire

 

 

 

Partager cet article

commentaires

  • : XibniY : BLOG DE MOHAMED SALEH IBNI OUMAR
  • XibniY : BLOG DE MOHAMED SALEH IBNI OUMAR
  • : Blog dédié à l'Histoire, à la Beauté et à l'Enseignement des Mathématiques. Contact: ioms001@yahoo.fr
  • Contact


PLAQUEIBNI.jpg

"Le Professeur Ibni est un mathématicien tchadien de renom, Ancien Directeur du CNAR (CNRS tchadien), Ancien Recteur et Ancien Ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche, il avait initié plusieurs jumelages avec des Universités Etrangères, au service de l’enseignement des sciences dans son pays et en Afrique plus généralement"

PRIXIBNI.jpg
Candidature au Prix Ibni