Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 juillet 2012 5 20 /07 /juillet /2012 18:55

 

Dans l'indifférence, la disparition d'un opposant tchadien

Maurice Nivat | Professeur honoraire à l'Université Paris VII

Cela s’est passé au mois de Février 2008 peu après que la France eut aidé le Président Tchadien à repousser une attaque de « rebelles ».

Des témoins ont vu enlever Ibni Oumar Mahamat Saleh, à N’Djamena, par des hommes armés en uniforme et depuis l’on était sans nouvelle de lui, jusqu’à il y a deux jours quand une commission d’enquête a conclu à sa mort sans pour autant tirer au clair les circonstances et les responsabilités dans ce qu’il faut bien considérer comme un assassinat délibéré.

Mathématicien, ancien ministre, coordinateur de l’opposition démocratique au Président Tchadien Idriss Deby, Ibni Oumar Mahamat Saleh serait mort sous la torture.

Deux mathématiciennes françaises, Aline Bonami et Marie-France Roy, cherchent depuis le début du mois de Mars à connaître la vérité sur l’enlèvement et l’assassinat de Saleh : ayant fait circuler une pétition dans les communautés mathématiques française et internationale qui a recueilli trois mille signatures, elles ont répétitivement envoyé des demandes aux autorités tchadiennes et françaises, sans aucun résultat.

Un autre mathématicien français, Michel Broué, met en parallèle la disparition d’Oumar Saleh avec celle du jeune mathématicien français Maurice Audin, disparition sur laquelle la lumière n’est toujours pas faite. Mais Maurice Audin a disparu et a été probablement torturé à mort aux beaux temps de la guerre d’Algérie, quand fonctionnaient à plein régime le « gégène » et les « corvées de bois » : le silence des autorités, des militaires comme le général Aussaresses qui ordonnait tortures et exécutions sommaires et civiles, comme le garde des sceaux François Mitterrand qui couvrait ces atrocités, était d’une certaine façon « compréhensible ».

On comprend mal le silence de plomb qu’ont opposé à mesdames Bonami et Roy la Présidence de la République et le Ministère des Affaires Etrangères, alors que, semble-t-il, des diplomates français savaient depuis un certain temps que Ibni Oumar Mahamat Saleh était mort. Sauf évidemment à imaginer le pire, à savoir que l’aide apportée au Président Deby, dans sa lutte contre les « rebelles » armés qui menaçaient N’Djamena comprenait aussi l’assentiment de la France à l’élimination physique d’opposants pacifiques et démocrates.

Nous pensons que Le Président de la République Française, maintenant que la mort d’Ibni Oumar Mahamat Saleh est confirmée, doit s’expliquer sur ce qui s’est réellement passé en Février au Tchad et sur le rôle qu’a joué la France pour maintenir au pouvoir un président bien peu démocrate. Et sur les termes du marché, passé entre les deux présidents français et tchadiens, pour obtenir la libération de nos compatriotes condamnés par la justice tchadienne dans l’affaire de l’Arche de Zoé.

L’inquiétant silence de nos dirigeants est hélas aussi celui de la grande presse écrite que mesdames Bonami et Roy ont vainement tenté, à plusieurs reprises, d’intéresser au sort d’Ibni Oumar Mahamat Saleh.

Partager cet article

commentaires

info 14/08/2012 16:58


http://mathsp.tuxfamily.org/spip.php?article187

  • : XibniY : BLOG DE MOHAMED SALEH IBNI OUMAR
  • XibniY : BLOG DE MOHAMED SALEH IBNI OUMAR
  • : Blog dédié à l'Histoire, à la Beauté et à l'Enseignement des Mathématiques. Contact: ioms001@yahoo.fr
  • Contact


PLAQUEIBNI.jpg

"Le Professeur Ibni est un mathématicien tchadien de renom, Ancien Directeur du CNAR (CNRS tchadien), Ancien Recteur et Ancien Ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche, il avait initié plusieurs jumelages avec des Universités Etrangères, au service de l’enseignement des sciences dans son pays et en Afrique plus généralement"

PRIXIBNI.jpg
Candidature au Prix Ibni