Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 janvier 2014 4 16 /01 /janvier /2014 08:28

 

La Maison des sciences ouvrira avant l’été sur le campus de Bordeaux et débutera ses formations à la rentrée.

Pour redonner la bosse des mathématiquesLa Maison des sciences de Bordeaux sera la cinquième de France à ouvrir ses portes. Son objectif : aider les professeurs à mieux diffuser la culture scientifique. © Photo

Photo PQR/FRANÇOIS DESTOC

Publicité

B

Bruno Béziat

Publicité

b.beziat@sudouest.fr

Ce n'est pas un musée ni un lieu d'exposition. La démarche est plus originale. La toute nouvelle Maison pour la science et la technologie d'Aquitaine a surtout pour vocation de diffuser la culture scientifique. Vaste programme. Car cette culture n'est plus dans l'ADN français. L'enseignement supérieur forme certes une élite scientifique de très haut niveau : les meilleurs physiciens, mathématiciens ou chimistes, susceptibles de décrocher un jour Nobel et autres médailles Fields. Mais, pour la population dans son ensemble, c'est une autre histoire.

Le niveau général en sciences ne cesse de baisser en France depuis trente ans, surtout lorsqu'on le compare à celui des autres pays de même développement économique. « C'est aussi l'intérêt pour les sciences qui s'est étiolé. Le nombre d'étudiants en sciences a baissé ces dernières années », déplore l'ancien président de l'université des sciences de Bordeaux Alain Boudou, l'un des promoteurs du projet. Un paradoxe, dans un pays où la sélection continue à se faire par les filières scientifiques. Mais les titulaires les plus brillants du bac S filent ensuite vers d'autres cieux moins algébriques.

Des profs littéraires

Le Sud-Ouest n'échappe évidemment pas à cette défiance nationale pour la science. Encore moins les enseignants, ou ceux qui étudient pour l'être. « La grande majorité des professeurs d'école ont suivi une formation littéraire. Ils n'ont pas de culture scientifique, et pourtant ils l'enseignent. Même s'ils font très bien leur travail, cela peut leur manquer », explique Anne Beuter, professeur des universités émérite en neurosciences et codirectrice de cette Maison pour la science et la technologie d'Aquitaine.

C'est pourquoi ces maisons sont principalement destinées aux professeurs des écoles et des collèges. Elles leur permettent, par des formations, de mettre à jour leurs connaissances scientifiques. La Maison de Bordeaux est la cinquième de France à ouvrir ses portes. La Fondation pour l'éducation à la science, créée dans le sillage de la fondation La Main à la pâte, a retenu l'université de Bordeaux pour accueillir un tel lieu. Ce projet est porté en France par l'astrophysicien Pierre Léna et inspiré par le désir d'« instaurer des rapports plus étroits avec la communauté scientifique autour d'un site ». Quant aux financements, ils viennent de ce que l'on a appelé le « grand emprunt » et des investissements d'avenir.

Antennes départementales

La Maison d'Aquitaine, pilotée par l'université, ouvrira normalement à la fin du mois de mars et sera véritablement opérationnelle pour des formations à la rentrée de septembre. Elle va se situer sur le campus scientifique de l'université de Bordeaux, ville de Talence. Mais elle disposera également d'antennes dans chacun des départements de la région Aquitaine. Elle a déjà deux directeurs. Le rectorat de Bordeaux, qui collabore, a également détaché un ingénieur. La toute nouvelle institution a l'appui d'autres partenaires, comme des organismes de recherche, des entreprises, des collectivités territoriales. Elle cherche maintenant à les amplifier et les développer.

« Nous voulons aider les enseignants à transmettre le goût des sciences, explique Vincent Robin, autre codirecteur, également responsable de formation à l'actuelle Espe [NDLR : école supérieure du professorat et de l'éducation, ex-IUFM]. Aujourd'hui, les professeurs d'école ont souvent une vision un peu trop théorique et pas assez pratique. La science c'est aussi de l'observation, de l'expérience. » Mais la mission de ce lieu ne s'arrêtera pas là. La volonté est aussi de populariser cette culture scientifique à travers quelques événements accessibles au grand public et de s'appuyer sur les forces scientifiques, technologiques et industrielles de la région. Par exemple, en nouant des partenariats avec de grandes entreprises. Avec le même objectif : rendre la science plus attrayante et accessible.

Partager cet article

MS XibniY : LE BLOG DE MOHAMED SALEH IBNI OUMAR - dans OEIL SUR LES MATHEMATIQUES
commenter cet article

commentaires

  • : XibniY : BLOG DE MOHAMED SALEH IBNI OUMAR
  • XibniY : BLOG DE MOHAMED SALEH IBNI OUMAR
  • : Blog dédié à l'Histoire, à la Beauté et à l'Enseignement des Mathématiques. Contact: ioms001@yahoo.fr
  • Contact


PLAQUEIBNI.jpg

"Le Professeur Ibni est un mathématicien tchadien de renom, Ancien Directeur du CNAR (CNRS tchadien), Ancien Recteur et Ancien Ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche, il avait initié plusieurs jumelages avec des Universités Etrangères, au service de l’enseignement des sciences dans son pays et en Afrique plus généralement"

PRIXIBNI.jpg
Candidature au Prix Ibni